top of page

Comment bien hiverner son van ?

Vivre ou voyager en van pendant l'hiver peut ne pas être attrayant pour tout le monde. De nombreux utilisateurs n'utiliseront leur fourgon que de manière très occasionnelle à cette période de l'année. Il est donc essentiel de prendre des précautions pour stocker correctement le véhicule et préparer son aménagement à rester inutilisé pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Ceci est particulièrement crucial pendant cette saison où le taux d'humidité a tendance à augmenter considérablement.

Dans cet article, nous vous expliquerons comment procéder à l'hivernage de votre fourgon aménagé afin d'éviter de le retrouver endommagé, avec des problèmes tels que la moisissure, la casse, ou d'autres surprises désagréables. Avant d'entrer dans les détails, voici un résumé des différentes étapes que vous devrez suivre pour assurer que votre fourgon traverse l'hiver sans subir de dommages :

  1. Rangement complet du fourgon

  2. Nettoyage approfondi de l'intérieur du fourgon

  3. Nettoyage des cuves propres et sales

  4. Vidanges

  5. Nettoyage extérieur du fourgon

  6. Mise en sécurité des équipements (électricité, gaz, etc.)

  7. Gonflage des pneus

  8. Faire le plein

  9. Effectuer ces actions toutes les 2 à 3 semaines pendant l'hiver : réaliser un check-up complet et rouler

Passons maintenant en détail à chacune de ces étapes !


Ranger et nettoyer son fourgon pour l'hiver

Pour préparer son fourgon aménagé pour l'hiver, la première étape consiste à effectuer un rangement complet. Optez pour une approche minutieuse en vidant intégralement le véhicule, y compris la literie, puis triez et nettoyez chaque article. Cela implique le lavage des vêtements, de la housse de couette, de la couette, et l'élimination de la poussière des objets, entre autres. Ensuite, procédez au décapage de l'intérieur du fourgon, en consacrant une semaine pour cette étape.


La pratique idéale serait de vider totalement le fourgon et de stocker la literie, les vêtements et la nourriture dans un lieu préservé de l'humidité, comme une pièce de la maison ou un box sec. Cela permettrait une hivernation du fourgon complètement vide. Si cela n'est pas possible, prenez des précautions pour stocker ces éléments à l'intérieur du fourgon :

Surélevez le matelas pour assurer une circulation d'air. Si le sommier possède des lattes et permet déjà le passage d'air, laissez-le tel quel, mais évitez les objets lourds dessus pour éviter toute déformation.


Évitez de faire des boules avec vos draps, couette et oreillers. Pliez-les correctement et rassemblez-les au centre du lit pour éviter tout contact avec les fenêtres, la tôle ou les murs.

Si le stockage ailleurs n'est pas possible, utilisez des pochettes hermétiques sous vide pour vos vêtements. Stockez-les à un endroit où ils ne seront pas en contact avec les murs, la tôle ou les fenêtres. Si vous les laissez dans le placard, ne les surchargez pas.

Ne conservez que des aliments secs et non périssables dans les placards et tiroirs, sans les surcharger.


Le rangement initial vous permettra de débuter les vérifications, notamment les miettes de nourriture et les éventuels problèmes d'aménagement nécessitant des réparations, offrant ainsi un premier état des lieux.


Nettoyage en profondeur

Une fois que vous avez extrait, trié, nettoyé et organisé tous vos biens, il est temps de passer à l'entretien approfondi. Cette étape implique un examen minutieux de chaque recoin de votre aménagement. Voici une liste non exhaustive des problèmes à résoudre avant l'arrivée de l'hiver :

  1. En cas de moisissure, utilisez un mélange d'eau, de vinaigre blanc et de bicarbonate de soude pour nettoyer toute trace. Identifiez la source, que ce soit l'isolation derrière qui commence à moisir et à attaquer le bois, ou un endroit dans le coffre contenant de nombreuses affaires. Dans le premier cas, retirez l'isolation et le bois affectés. Dans le second cas, effectuez un nettoyage approfondi et réorganisez le stockage.

  2. Éliminez chaque miette de nourriture pour éviter l'attraction d'insectes, de rats, de souris ou de mulots. Soyez rigoureux, qu'il s'agisse d'une simple tache de sauce tomate ou de miettes au fond du tiroir.

  3. Effectuez les petites réparations nécessaires, en particulier si votre fourgon est en bois. Les variations de température peuvent provoquer une rétraction et une expansion du bois. Réparer les joints de salle de bain décollés, affaissés, ou les vis desserrées prévient toute déformation future.

  4. Utilisez de l'eau de Javel pour nettoyer le réfrigérateur, même si ce n'est pas écologique, cela éliminera toute trace de moisissure. Laissez le réfrigérateur ouvert tout l'hiver en le maintenant en position semi-ouverte avec un tasseau et du scotch.

  5. Videz et désinfectez entièrement chaque cuve, y compris celles d'eaux grises, d'eau propre et d'eaux noires. Utilisez un mélange de citron, bicarbonate, vinaigre blanc et eau. Après quelques heures de repos, roulez quelques kilomètres pour répartir le produit. Effectuez la vidange pour retrouver des cuves comme neuves. Vous pouvez utiliser un agent nettoyant que du Katadyn Micropur dispo sur notre boutique.

Les bonnes pratiques pour un hivernage sans soucis

Cette liste de tâches est essentielle pour garantir que votre fourgon reste en parfait état de fonctionnement après l'hiver. Il serait frustrant de retrouver son véhicule avant un road trip de printemps, seulement pour devoir entreprendre des travaux importants avant de partir. À noter, ces pratiques sont applicables pour toute période de sédentarité prolongée.

  1. Vérification électrique : Assurez-vous de l'état des fusibles, des connexions électriques, et du circuit 12V et 220V. Utilisez un coupe-circuit pour couper toute l'alimentation électrique.

  2. Gestion des batteries : Débranchez la batterie moteur et, selon le type de batteries d'aménagement, coupez le circuit, rechargez si nécessaire, ou utilisez un chargeur intelligent.

  3. Déconnexion du gaz : Fermez la bouteille de gaz, débranchez-la du circuit, et protégez le détendeur contre le gel.

  4. Vidange du circuit d'eau : Ouvrez tous les robinets avec la pompe en marche pour vider le circuit, évitant ainsi les dommages causés par le gel.

  5. Fermeture des vannes de vidange et des sorties de chauffage : Empêchez la pollution et les intrusions en fermant les vannes. Bouchez les sorties de chauffage si possible.

  6. Installation de déshumidificateurs : Placez des déshumidificateurs manuels dans différentes zones pour contrôler l'humidité.

  7. Attention aux aérations : Ne jamais obstruer les aérations pour prévenir la formation de moisissures.

Bonnes pratiques pendant l'hiver :

  1. Faire rouler le fourgon : Toutes les 2 à 3 semaines, maintenez la batterie, les pneus, et les joints du moteur en bon état en faisant rouler le fourgon.

  2. Surgonfler les pneus : Évitez la déformation des pneus en les surgonflant d'environ 25%.

  3. Stockage avec le plein : Prévenez les dépôts en stockant le fourgon avec le réservoir plein.

  4. Faire fonctionner le chauffage : Tournez le chauffage de temps en temps pour éviter l'accumulation de saletés à l'intérieur.

Nettoyer l'extérieur du fourgon

L’intérieur de votre fourgon est prêt pour passer l’hiver en toute sérénité (et sécurité). Ça, c’est fait ✔ ! Mais attendez avant d’aller prendre votre petit thé devant votre série préférée. Il vous reste du boulot ! Et pas des moindres. Maintenant, il va falloir nettoyer l’extérieur du fourgon. Ben oui, vous n’avez pas trop envie de le retrouver avec de la mousse verte et les joints craquelés, si ? Voici donc quelques pratiques à respecter pour un bon hivernage :

  • Commencez par un bon nettoyage de toute la carrosserie, en commençant du haut et en allant vers le bas. On veut que ça brille ! Et au passage, on peut vérifier qu’aucune fuite n’est présente autour des lanterneaux et des aérations. Sans oublier de traiter et protéger le moindre petit point de rouille que vous voyez !

  • Graissez les joints avec du WD40. Cette étape est très importante, pour ne pas retrouver les joints tout craquelés à la sortie de l’hiver et limiter au maximum le risque de fuites. D’ailleurs, vous pouvez mettre en place cette pratique été comme hiver ! Cela permet de rallonger la durée de vie des joints de nos chers lanterneaux (on le sait, on est beaucoup à être traumatisés par les fuites de ces derniers).

Stocker le fourgon

Face au défi majeur du stockage, nettoyer l'intérieur et l'extérieur du fourgon est une tâche à la portée de tous. Cependant, la question cruciale demeure : comment assurer le stockage, que ce soit des objets, des vêtements, de la literie, ou même du fourgon lui-même ?

Diverses solutions s'offrent à vous. Nous débutons par notre propre approche, vivant toute l'année dans notre village de fourgons, qui reste en extérieur et non protégé une grande partie de l'hiver. Jusqu'à présent, aucune difficulté n'a été rencontrée grâce à quelques précautions essentielles. Nous effectuons régulièrement les actions suivantes :

  1. Nettoyage méticuleux du toit du fourgon et du panneau solaire.

  2. Graissage des joints.

  3. Inspection, traitement, et protection réguliers des points de rouille (environ une fois toutes les 5 semaines). Nous recommandons l'utilisations d'une brosse métallique, du Brunox pour le traitement, du CRC pour la protection, et de la peinture assortie à la couleur du fourgon pour la finition. En cas de rouille importante, nous consultons un carrossier plutôt que de le traiter nous-mêmes.

  4. Débranchement systématique du pôle négatif de la batterie moteur.

  5. Stockage avec le réservoir plein, été comme hiver.

Pour de plus amples informations, nous sommes disponible par mail ou au téléphone.







Source :

Comments


bottom of page